Christian Tagliavini : Voyages Extraordinaires

Le travail photographique "Voyages extraordinaires" de Christian Tagliavini emmène le contemplateur dans le monde littéraire, transposé en images dans une esthétique spécifique du XIXe siècle et reproduit...

30 sept. 2016 - 29 sept. 2017

Clervaux - Cité de l'Image
CLERVAUX

Expositions temporaires

» Détails de la manifestation
Le travail photographique "Voyages extraordinaires" de Christian Tagliavini emmène le contemplateur dans le monde littéraire, transposé en images dans une esthétique spécifique du XIXe siècle et reproduit dans un langage familier du 7e art. Le titre est à la fois hommage et citation : il renvoie à la collection au nom identique comprenant 54 ouvrages attribués à l'auteur français Jules Verne.

 

Les photographies, construites selon les règles de l'art pictural, dévoilent une troisième passion en exploitant le genre du portrait dans ses facettes multiples. En se basant sur trois romans « Voyage au centre de la Terre », « De la Terre à la Lune » et « 20 000 lieues sous les mers », le photographe développe les récits romanesques en créant des personnages inexistants dans la diégèse d'origine.

 

Ces figurants imaginaires - passagers des voyages mentionés - sont illustrés avec une grande finesse. L'image se construit en détail, les héros inventés trouvent une identité par rapport à leur titre, leur costume et suite à leurs attributs iconographiques, comparables aux peintures classiques.

Le décor paraît comme une mise en scène sobre mais non neutre car il cache certains indices reliant chaque photographie à un roman respectif. Les éléments picturaux sont réduits en nombre, mais efficaces dans leur expression. L'univers de Christian Tagliavini reprend le suspens, l'atmosphère mystérieuse, ainsi que le style explicite et précis de Jules Verne.

 

L'œuvre photographique se situe entre narration transmédia et citation littéraire. Les caractères individuels posent devant la caméra pour se confondre avec leur rôle et le décor et entament une nouvelle histoire. 



Texte : Annick Meyer, Clervaux - cité de l'image



www.christiantagliavini.com

 
Retour